En écriture…

« L’Afrique sera mon hôpital à ciel ouvert. Je sens la dépression sourdre sous mes pas devenus soudain malhabiles, ralentis, fragiles à nouveau. Tout semble recommencer à faire désordre. Les choses ne se ressemblent plus, l’épuisement me tenaille. J’ai lutté, tenté de tenir bon, retenu les vannes – stress, angoisse, larmes, larmes encore, larmes à ne plus savoir d’où elles venaient – et suis maintenant au bord d’un gouffre. Ce qui me reste de force servira à résister à cette chute »…

Roman aidé en 2010 par la bourse « brouillon d’un rêve d’écriture » pour l’adaption de La deuxième femme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s